communication décryptée
découvrez la com’ de Canal+ !

Canal+ la Chaîne

          

Canal+ est une chaîne de télévision semi-généraliste française privée à péage. Elle appartient au groupe Canal+ (Filiale du Groupe Vivendi). La chaîne payante apparaît brouillée aux non abonnés, l’image et le son sont effectivement perturbés pour restreindre l’accès aux abonnés grâce à un décodeur. Toutefois, une réglementation spécifique prévoit de laisser une partie de l’antenne accessible à tous, en « clair », pour permettre la promotion commerciale et attirer de nouveaux abonnés. Les fenêtres en « clair » quotidiennes vont être rallongées et l’État français autorise même la publicité durant ces tranches horaires selon le Décret du 14 mars 1986.

Canal+ singularise ses programmes par diffusion de succès récents du cinéma, la présence de sports peu diffusés ailleurs comme la boxe, le basket-ball, ou encore le Golf, et dans un deuxième temps, par la prédominance du football qui deviendra son deuxième pôle d’attraction. Toutefois la chaîne est semi-généraliste et propose donc également des séries, des magazines (90 minutes), des jt, des émissions jeunesse (Ça cartoon) et de nombreuses émissions de divertissement dans ses plages en clair le midi et en access prime-time..

 

Dates clés

4 novembre 1984

A 8h du matin, les 186 000 premiers abonnés fondateurs peuvent découvrir la première chaîne à péage française privée, douze ans après la création de la troisième chaîne.
La chaîne connaît des débuts difficiles, notamment en raison d’une erreur marketing : limiter sa cible aux CSP+ urbains.

1985

Annonce de la création de deux nouvelles chaînes privées gratuites, La Cinq et TV6, les téléspectateurs freinent considérablement leurs demandes d’abonnements. FIN 1985, le déficit atteint les 330 millions de francs pour un chiffre d’affaires de 558 millions. Les abonnements redécollent grâce au renforcement des plages « en clair qui font office de véritables vitrines financées par la publicité pour donner un avant-goût de la chaîne aux téléspectateurs et les inciter à s’abonner. Cette période de forte croissance marque le tournant de l’axe « populaire » et moins « parisien ».

1985


La chaîne se trouve un ton et une identité impertinents avec Coluche 1 faux puis Les Nuls. La chaîne inaugure des programmes encore jamais vus en France tels que la diffusion à partir août 1985 d’un film pornographique chaque premier samedi du mois.

 

lesnuls21

 

1987

Canal+ crée sa filiale de production, Canal+ Productions, (future StudioCanal),En  octobre , Canal+ lance Canal+ Magazine (rebaptisé plus tard « PLUS+ »), le mensuel imprimé des millions d’abonnés de la chaîne.

19 décembre 1989

Canal+ possède plus de 3 millions d’abonnés et dégage un bénéfice de 774 millions de Francs, soit 1,18 million d’euros, pour un chiffre d’affaire de 5,3 milliards de francs, soit 808 millions d’euros.

27 avril 1996

Après l’ avoir lancé en analogique, la chaîne lance le bouquet par satellite CanalSatellite en numérique avec la reprise des chaînes développées pour le câble par MultiThématiques. Canal+ va ensuite promouvoir ce modèle de bouquet en Europe

1998

Création de la première chaîne d’information du groupe Canal+ : i-télévision devenue i-télé, dont les premières émissions auront lieu lors du 15e anniversaire de Canal+, le 4 novembre 1999.

11 décembre 2000

Canal+, Vivendi et Universal fusionnent dans un nouvel ensemble, Vivendi Universal (VU), La fusion a pour but d’alimenter les réseaux détenus par Vivendi (SFR, Cegetel, Canal+ SA) avec les contenus musicaux et les films d’Universal. Canal+ SA est la seule entité à rester en dehors de la fusion, puisqu’une règle stipule qu’aucun groupe industriel ne peut détenir plus de 49 % du capital d’une chaîne de télévision française. Toutes les autres composantes du groupe Canal+ (CanalSatellite, MultiThématiques, StudioCanal) sont fusionnées y compris Canal+ Distribution qui détient le précieux fichier des abonnés.

21 décembre 2000

Michel Denisot remplace Alain de Greef à la direction des programmes, l’image se dégrade, le taux de désabonnement en France n’a jamais été aussi élevé, surtout en raison de l’explosion de l’offre concurrente : TPS et AB-sat. Canal+ ne détient alors plus le « monopole de fait » de la télévision payante institué en 1984. Suite à la fusion, Jean-Marie Messier met en place un plan d’économies drastique. En France, Canal+ doit réaliser 400 millions d’euros d’économies sur deux ans et un plan social prévoit 217 licenciements dans le groupe.

2003 – 2004

Renouveau dans la grille des programmes en clair avec La bonne surprise de 20H10 pétantes, le show people de Stéphane Bern reconduit en 2004 et en 2005/2006 le vendredi et le samedi. Grâce à cette émission et au Grand journal de Michel Denisot, la case en clair autrefois occupée par Nulle part ailleurs renaît en quelque sorte à la rentrée 2004, le tout sur le même plateau de la cultissime émission de Philippe Gildas. Canal+ fête donc plus sereinement ses 20 ans et est maintenant financièrement hors de danger.

 

canalplus.fr

source : canalplus.fr

31 mars 2005

Lancement de la Télévision numérique terrestre gratuite, soit avant l’introduction de la chaîne dans l’offre payante de la TNT en 2006, Canal+ a diffusé quotidiennement les plages de programmes non cryptées (numérique en clair). Dès lors, la chaîne payante a pu combler le retard de son « taux de pénétration » national (foyers pouvant réellement visualiser ses programmes notamment en clair) selon une problématique de parc d’équipement d’antennes VHF.

2008

La tranche du matin, l’émission de la mi-journée, celle de l’avant-soirée, celle du samedi et du dimanche ont enregistré un record d’audience historique. En octobre 2008, Rodolphe Belmer, directeur général délégué du groupe Canal+, souligne que les trois cases en clair (matin, midi et soir) sont « désormais rentables puisque Canal+ a doublé les recettes publicitaires ».
Mais, après l’acquisition-fusion de TPS avec Canalsat, avec l’émergence de l’offre télévisuelle du concurrent Orange (groupe France Télécom) et les ambitions du groupe TF1 pour se développer sur la télévision numérique terrestre mais également le succès des différents services de Vidéo à la demande, le groupe Canal+ tient à se se préparer à une concurrence plus rude.
Après avoir acquis la plupart des droits de retransmission des rencontres de football (tous les matches de football de Ligue 1 dont elle a acheté, pour 600 millions d’euros, l’exclusivité des droits de diffusion en 2004.), le groupe Canal+ tente de verrouiller la reprise d’extraits des compétitions au titre du « droit à l’information ». En effet, le groupe Canal+ souhaite qu’une nouvelle réglementation française lui procure une exclusivité totale des images. Jusqu’alors, toutes les chaînes de télévision en France ont le droit de diffuser en différé et dans le cadre d’éditions d’information, quelques secondes des moments forts de ces rencontres de football (buts, incidents de jeu, coups francs…).

 

football

source : canalplus.fr

 source : Wikipedia

Publicités

Aucune réponse to “Canal+ la Chaîne”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :